À vélo

Sur 300 km de voirie toulonnaise, il y a aujourd'hui 53 km de pistes et bandes cyclables (contre  6 km en 2001 !)

  • Les pistes et bandes cyclables sont matérialisées en vert afin d'être plus visibles pour les cyclistes mais aussi pour les automobilistes,
  • Les modes doux de circulation se développent, s'affichent, et les espaces jusqu'alors uniquement dédiés à la voiture sont désormais partagés,
  • À Toulon, les efforts se sont concentrés aux abords de l'entrée de la ville, du côté du Palais des Sports. Le passage réalisé au cœur des fortifications permet de relier Lagoubran à la porte Malbousquet et Castigneau. D'autres pistes ont vu le jour, notamment du côté du stade Fernandez et de la rivière des Amoureux, dans les quartiers du Mourillon et de la Rode, le chemin du Jonquet ou la liaison "Porte des Oliviers-Bir Hakeim",
  • Ces réalisations s'accompagnent de la mise en place de différents parcs de stationnement.Les 165 parkings actuels sont soit mixtes (motos et vélos), soit réservés à l'une ou l'autre catégorie de deux roues et totalisent environ 1200 places. Certains de ces emplacements sont sous vidéo-protection.

 

Dès lors qu'une réfection ou qu'une création de chaussée intervient, de nouveaux tronçons d'itinéraires cyclables sont installés, qu'il s'agisse de pistes, de bandes ou d'espaces partagés, et ce tout au long des 300 km du réseau routier de la ville.

 

Piste cyclable

  • La piste cyclable est une chaussée physiquement séparée de la circulation motorisée et dont l’usage est exclusivement réservé aux cyclistes,
  • Rollers, piétons et bien entendu scooters et autres véhicules à moteur en sont exclus.

Bande cyclable

  • Sur une chaussée empruntée par le trafic général, la bande cyclable consiste en une voie exclusivement réservée aux cyclistes,
  • Elle est délimitée sur la partie droite de la chaussée par une ligne discontinue,
  • Rollers, piétons et bien entendu scooters et autres véhicules à moteur en sont exclus.

Contacts