Toulon pratique

> Vous venez d’arriver à Toulon ?
> Vous désirez mieux connaître votre ville ?
> Vous avez besoin de renseignements pratiques ?

 

Cette page vous est destinée et entend vous éclairer en matière de stationnement, transports, collecte des déchets, état civil, inscription sur les listes électorales, écoles, sports, loisirs, culture et bien d’autres sujets encore.

Mme Danielle PICCONI, conseillère municipale déléguée, chargée de l’accueil des nouveaux arrivants est en outre à votre disposition pour toute précision.

Pour la contacter : dpicconi@mairie-toulon.fr

Contacts utiles

 

Électricité (ENEDIS) 


Eau (Véolia)

Gaz (Grdf) 

Propreté

  • Centre-ville 04  83 16 67 57
  • Quartiers 04 94 36 82 50
  • Distribution de containers déchets ménagers 04 83 16 67 57
  • Collecte sélective 04 83 16 67 60
  • Encombrants société Pizzorno 04 94 89 70 50
     

 Mairie services à votre écoute  24h/24 et 7j/7

  • Appel gratuit 0824 424 024 Interventions urgentes
     

Les mairies de quartier

Sécurité

  • Police municipale 04 94 36 37 38
  • Police nationale 04 98 03 53 00
     

Santé

  • SOS médecins 04 94 14 33 33
  • Pharmacie de garde 32 37
  • Hôpital de Sainte-Musse 04 94 14 50 00
  • Hôpital de Sainte-Anne 04 83 16 20 14
  • SOS Clinique de la main 04 94 03 07 07
  • SOS vétérinaire 0 899 707 724

Se déplacer à Toulon

Stationnement

Réserver une place sur le domaine public

Travaux et/ou déménagement

Les parkings 

Toutes les informations pratiques

Les cartes de stationnement

Comment effectuer sa demande 
 

Transports

Bénéficiant d’une situation exceptionnelle en matière de liaisons autoroutières, aériennes et maritimes, Toulon s’est de plus dotée d’un Pôle d’échanges multimodal (gare routière + gare SNCF) : un atout supplémentaire pour un développement résolument tourné vers l’avenir.

Déplacements et transports adaptés

  • Dans un espace urbain quelque peu à l’étroit entre mer et Faron, les déplacements ont nécessité  à Toulon une approche spécifique : la ville a opté pour une politique favorisant le partage de l’espace et les modes de déplacements doux.
  • Navettes maritimes et bus du réseau Mistral (un des plus performants de France) maillent le territoire en proposant des tarifs et des conditions d’accueil adaptés aux différents publics,
  • Voies vertes, bandes et pistes cyclables sont créées à un rythme soutenu,
  • La traversée souterraine de Toulon  désormais opérationnelle dans les deux sens de circulation déleste la surface de dizaines de milliers de véhicules par jour,
  • Tarifs et modes de paiement adaptés ont été instaurés dans les parkings souterrains et sur les zones de stationnement en surface,
  • Les parkings relais,

Aires de covoiturage et parcs relais

Pour réduire la pollution atmosphérique et promouvoir les modes de déplacements alternatifs, des équipements spécifiques ont été mis en place :

  • 2 aires de covoiturage, à l’Est (114 places à proximité immédiate de l’A50/quartier Sainte-Musse) et à l’Ouest (110 places, quartier de l’Escaillon),
  • 2 parcs relais, réservés aux clients du réseau de bus Mistral :  à Brunet 20 places/ desserte avec les lignes 1 et 31 et à l’Ouest / Relais Portes d’Ollioules et de Toulon / 300 places / dessertes avec les lignes 1, 12 et U,

 

 

De la crèche à l’université

  • Les services municipaux proposent aux adolescents des programmes adaptés durant la période estivale (Toulon Destination Ado, multisports, etc.), 
  • Les 11/25 ans bénéficient d’avantages dans maints domaines grâce à la Carte Jeune,
  • Le nouveau pôle universitaire, implanté en face de la faculté de droit, dispense des formations en sciences économiques et dans les disciplines du multimédia. Il forme, avec l’école d’ingénieurs (ISEN) et la Maison des technologies qu’il jouxte (et qui met un Fab Lab à la disposition des entrepreneurs), un véritable quartier numérique,
  • Pas moins de 2 000 étudiants seront à terme accueillis en centre-ville : un véritable territoire d’expérimentation au cœur duquel étudiants, chercheurs, designers et entreprises avancent de concert, en toute complémentarité, bénéficiant de conditions environnementales optimales (le très haut débit dessert  par exemple la plupart des entreprises, sites publics et d’enseignement),
  • Le quartier Chalucet regroupera quant à lui l’école supérieure internationale de commerce Kedgel’école supérieure d’art et la médiathèque du futur (alliant supports de lecture traditionnelle et numérique) sur un site totalement dédié à la connaissance et regroupant quelque 1 000 étudiants.

Le sport à Toulon

« Toulon ville sportive » : si la formule vaut pour le sport d’élite, elle colle davantage encore à la réalité du sport pour tous
 
À Toulon, 35 équipements municipaux permettent aux sportifs de tous âges et de tous niveaux de s’adonner à leurs pratiques favorites.
Qu’ils soient réunis au sein d’écoles municipales, en associations ou en clubs ; qu’ils s’activent en extérieur, en salle, en piscine ou sur l’eau, la ville répond à leurs attentes et à leurs besoins.
Le Palais des sports, implanté à l’entrée ouest, accueille par exemple 8 000 pratiquants chaque semaine et le complexe Léo Lagrange pas moins de 200 000 par an.
En résumé, branchés rugby ou amateurs de voile, férus de foot ou fous de judo, fadas de hand ou accros à la gym… tous les sportifs peuvent trouver à Toulon activité à leur mesure.
Y compris les inconditionnels de parcours santé ou de skate auxquels le parc des Lices ou la Ferme des romarins sont dédiés !

Les Seniors à Toulon

  •  Les plus fragiles trouvent oreille attentive et réponses à leurs questions au Centre Communal d’Action Sociale, lequel est également partie prenante d’initiatives solidaires telles que « Voisin’Age ».
 

Culture et patrimoine à Toulon

Empreintes culturelles

  • L’opéra, inauguré en 1862 et totalement rénové depuis, accueille dans les meilleures conditions spectacles lyriques, concerts et pièces de théâtre,
  • Le Théâtre Liberté, implanté sur la place éponyme depuis 2011, dispose de trois salles de capacités différentes dédiées au spectacle vivant (théâtre, musique, danse, cirque, etc.) ainsi qu’au cinéma et aux arts numériques et œuvre en toute complémentarité avec le Centre national de création et de diffusion culturelles de Châteauvallon avec lequel il partage le label “scène nationale”,
  • Zénith, théâtres Comédia et Colbertcafés-théâtres Porte d’Italie et Room city, Palais Neptune complètent l’offre en matière d’accueil de spectacles et de congrès tandis que les cinémas Pathé Liberté (9 salles) et Royal (3 salles/Art et essai) affichent une belle diversité,
  • Les arts plastiques ont quant à eux toute leur place au sein du Musée d’Art (où se côtoient peinture provençale et art contemporain), aux Musée des arts asiatiques, du Vieux ToulonJean Aicard/Paulin Bertrand ou encore à la Maison de la photographie.
     

Bleu Méditerranée

Le littoral toulonnais, un modèle de diversité :

  • Les plages, de la plus sauvage à la plus accessible, offrent un panel d’activités et de découvertes à la hauteur de tous les désirs,
  • Le port, alliant tradition, plaisance et croisières, affiche une activité en hausse constante et reste le numéro un pour les liaisons avec la Corse,
  • La base navale, siège du 1er port militaire de France, accueille notamment le porte-avions Charles de Gaulle et la flottille de sous-marins nucléaires d’attaque,
  • Le sentier du littoral, ponctué de nombreux points de vue d’exception, chemine en bord de mer pour une balade pédestre à l’itinéraire enchanteur.
     

Vert Provence

Environnement et aménagements résolument « nature »

  • Toulon est littéralement protégée par les monts qui l’entourent, créant à 500m d’altitude en moyenne, un véritable écrin de verdure,
  • Au-delà du Baou de Quatre Oures et du Mont Caume, le Mont-Faron est incontestablement l’emblème de cette ceinture naturelle,
  • Culminant à 580m en surplomb de la rade, il en offre une vue imprenable. Accessible par le téléphérique, il abrite le mémorial du débarquement, le zoo (plus grand centre de reproduction de fauves d’Europe) et plusieurs restaurants et boutiques,
  • La ville elle-même n’est pas en reste en matière d’environnement : pas moins de 84 parcs et jardins s’offrent aux promeneurs, en centre-ville comme dans les quartiers. Dotée du label  « 3 fleurs », Toulon a été classée 6e ville verte de France (sur 20 de + de 100 000 habitants),
  • Quant à ses marchés traditionnels, riches de couleurs et de senteurs, ils démontrent au quotidien  l’attachement local aux produits de qualité rimant avec plaisirs des quatre saisons.
     

Patrimoine de caractère

Le plein de découvertes pour les amoureux d’architecture et d’histoire

  • Signes de l’identité portuaire de Toulon  et de son positionnement stratégique, la Tour royale (XVIe siècle), l’ancienne corderie (XVIIe), les Forts Saint-Louis (XVIIe) et Lamalgue (XVIIIe) sont autant de témoignages qu’il convient de préserver et de mettre en valeur,
  • La Porte d’Italie ainsi que les douves et remparts de Malbousquet attestent des fortifications réalisées à différentes époques,
  • La place de la Liberté et sa célèbre fontaine de la Fédération (XIXe siècle) sont reliées par le centre ancien à la Frontale du port (XXe) dont l’architecte (Jean de Mailly) a reçu  le prix Médicis,
  • Et si l’église Saint-Louis, d’inspiration gréco-romaine, date, tout comme l’église Saint-Vincent-de-Paule,  du XVIIIe siècle, la construction de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Seds a pour sa part débuté en 1239

Mieux connaître Toulon

D’hier à aujourd’hui…  de Telo à Toulon…
 

Aujourd’hui ville dynamique de 170 000 âmes s’étendant sur plus de 4 200 hectares, Toulon était, dans l’Antiquité, un petit port de pêche nommé Telo. Une appellation qui viendrait de Tol, qui signifie terrain bas-pied de montagne.
Puis, au moment de la domination romaine, Telo devient Telo Martius, en raison de l’édification d’un temple en l’honneur du dieu Mars.
Il y a 2 000 ans, donc, la ville accueille les navires romains et connaît la prospérité grâce à l’implantation sur son territoire des deux teintureries impériale de la Gaule.
 
Plus tard, sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV, le port de Toulon voit sa vocation militaire affirmée et la ville grandit au rythme de la croissance de son arsenal maritime et du développement de la flotte.
Et si elle a souffert des tourments de l’histoire et des épidémies, la ville a également vu l’avènement de personnages légendaires – tel Bonaparte – avant de connaître au XIXe siècle une expansion urbaine importante avec la naissance de la haute ville et de ses constructions hausmaniennes.
 
Enfin, profondément marquée par la seconde guerre mondiale et ses heures les plus noires, Toulon fut en grande partie détruite par les bombardements et a dû renaître de ses cendres pour relever les défis du monde moderne.
 
Aujourd’hui, 1er port militaire français, Toulon est le port d’attache du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle  - et de la flottille de sous marins nucléaires d’attaque - en même temps que le siège de la Force d’Action navale.
 

Histoire du blason et de sa signature

La petite histoire… du blason de la ville

  • En 1406 : de petits blasons noirs et blancs contenant une croix semblent tenir lieu de signature sur des registres de comptes de la commune.
  • En 1553 : la ville de Toulon fait dessiner sur un registre de délibérations un Christ en croix entouré des blasons de Toulon et du roi de France.

Le blason de Toulon est alors composé d’un écu à la croix d’or, couleurs que nous lui connaissons aujourd’hui,

  • Au dos des blasons de 1550 : on relève le texte «  Toulon parlant à ses enfants, consuls et citoyens :

“ Toulon, Dieu grâce cité fort renommé,
Suis au milieu de Provence fondée,
Onqs Neptune,
je suis pour abréger,
Ne tint son spectre en plus beau port de mer”,

  • En 1793 : Toulon devenu Port la Montagne, est doté d’un nouveau blason représentant un phénix rayonnant aux ailes déployées : une devise entoure le phénix : “La loi assure la liberté”,
  • En 1814 : une ordonnance demande aux villes de reprendre leur ancien blason,
  • Par décision du 2 juin 1948 : le président du Conseil des Ministres cite la Ville à l’ordre de l’Armée :

“Toulon ville héroïque et martyre dont le nom restera indissolublement attaché à la première victoire de la 1ère armée française. Grâce à ses patriotes qui n’ont jamais reculé devant la torture ou la mort, a été pendant toute la période de l’occupation allemande un centre de renseignements d’une importance capitale pour la préparation du débarquement et des opérations dans le midi de la France, a par l’action de ses Forces Françaises de l’Intérieur, agissant en liaison intime avec les unités de la 1ère Armée Française, utilement contribué à sa propre délivrance”. Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme.
 

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

 

  • Dans leur emploi courant : blason d’azur à la croix d’or,
    l’écu timbré d’une couronne murale d’or crénelée à cinq tours,
  • Pour les armoiries complètes (ou grandes armes) : blason d’azur
    à la croix d’or, l’écu timbré d’une couronne murale d’or crénelée à cinq tours,
    soutenu par deux branches de chêne à dextre, laurier à senestre, au naturel,
    croisées en pointe en sautoir retenant une banderole d’azur chargée de la
    devise en lettres d’or  “Concordia parva crescunt”, (les petites choses croissent
    par la concorde), la Croix de Guerre française 1939-1945 avec palme, appendue
    en pointe à la croisure de branches.

 

Sa signature : une identité visuelle pour Toulon

 

  • Le 14 avril 2003, la nouvelle signature de la Ville a été présenté à la presse.
Conjugaison entre tradition de Toulon (les armoiries, qui ne sont pas abandonnées)
et son futur, cette signature s’inscrit dans la démarche dynamique d’une ville
qui bouge et qui avance.
  • Cette signature se veut universaliste et intègre en la sublimant la symbolique
    des armes 
    de la Ville figurant elles-mêmes la pérennité de la Cité et
    l’attachement à son Histoire.On retrouve les couleurs bleu et jaune issues du
    symbole héraldique “d’Azur à la Croix d’Or”.
 
Au point focal converge l’image du spi (voile gonflée permettant de maîtriser le vent pour donner souffle et élan à la Ville) et la signature “Toulon, port du Levant” indique un nouveau rayonnement. Quant à la forme sphérique de l’ensemble, elle évoque la plénitude et l’accomplissement.
Le soleil, source de vie, générateur de chaleur et de lumière, apparaît comme symbole de résurrection et promesse de jours nouveaux.
Identitaire, cette signature est également riche de symbolisme. L’or du soleil, l’azur du ciel et de l’air du souffle s’y côtoient pour porter les nouvelles perspectives de la Ville.