• Français

Vincent Courdouan

Chef de file de l'école toulonnaise de peinture, son oeuvre est une véritable mémoire de notre région au XIXe siècle

 

Vincent Courdouan est né le 7 mars 1810 à Toulon, dans la rue qui porte aujourd'hui son nom et relie la porte d'Italie (place Armand Vallé) au cours Lafayette.

  • Il apprend le dessin chez Pierre Letuaire avant d'entrer à l'école des Beaux-Arts de la Marine, dirigée par le sculpteur Félix Brun,
  • Il part à Paris en 1829, pour étudier la gravure et intègre l'atelier du peintre toulonnais Jean-Baptiste Paulin Guérin,
  • Durant son époque parisienne, il enseigne l'aquarelle et le dessin dans un atelier du Champ de Mars,
  • Il éprouve rapidement le besoin de retrouver sa ville natale et retourne s'y installer définitivement.

Elu membre de l'Académie du Var en 1833, ses lithographies sont éditées dans l'ouvrage "Promenades pittoresques et statistiques dans le département du Var". Il peint des huiles à partir de 1845 et expose dans plusieurs villes en France. En 1848, il obtient une médaille d'or au Salon de Paris pour "Le combat du Romulus", scène de la bataille navale qui avait opposé cette frégate française à trois vaisseaux britanniques et qui s'était déroulée entre les îles d'Hyères et le chenal de Toulon, en février 1814.

Nommé professeur de dessin à l'Ecole de la Marine de Toulon et directeur du Musée de Toulon, il est considéré comme le chef de file de l'école toulonnaise. Lorsqu'il meurt le 8 décembre 1893, dans la maison qui l'a vu naître, il laisse derrière lui une oeuvre considérable consacrée à la marine et aux paysages varois, qui constitue une véritable mémoire de Toulon et sa région.

 

Contacts