La place d'Armes a fêté l'arrivée des beaux jours

Plus que jamais « gourmand et durable », le rendez-vous coloré du printemps toulonnais a tenu toutes ses promesses et accueilli pendant deux jours de très nombreux visiteurs, amoureux des jardins mais aussi amateurs d’animations, de dégustations culinaires et de découvertes en tous genres.

Le soleil était radieux et la température presque estivale en ce week-end pascal. Les conditions étaient réunies pour donner envie de s’aérer au jardin, et surtout de cultiver le sien, qu’il soit grand ou petit, ou encore d’embellir son balcon. Toulonnais et visiteurs de passage n’ont pas résisté au plaisir de flâner dans les allées de la place d’Armes qui s’est transformé en un bel espace fleuri pour accueillir le salon du jardin gourmand et durable. Un plaisir d’autant plus grand que cet événement n’avait pu se tenir durant deux ans en raison de la crise sanitaire. Durant deux jours, la quarantaine d’exposants qui ont investi les lieux ont offert aux visiteurs un festival de couleurs et de senteurs.

 

Bouquet de couleurs

 

Plantes aromatiques, condimentaires ou médicinales, vivaces et graminées ornementales, rosiers, plants de légumes, plantes de haies, feuillages originaux, cactus ou orchidées, arbustes, fruitiers, palmiers, conifères… Il y en avait de toutes sortes ! Les horticulteurs avaient soigneusement sélectionné leurs produits pour donner envie aux jardiniers, en herbe ou confirmés, quel que soit l’espace dont ils disposent, de le parer de verdure et de couleurs éclatantes. Et les visiteurs n’ont eu que l’embarras du choix !

 

Aux racines du passé

 

Le rendez-vous des amoureux des jardins a été également l’occasion pour les promeneurs, et particulièrement leurs enfants de participer à des ateliers proposés sous le barnum des stands associatifs. Pour Ruben, 9 ans, c’était la première fois qu’il s’essayait à la confection du pain et n’avait qu’une hâte, le voir déjà cuit : « On doit revenir à quelle heure pour le manger ? » Au stand de l’Escolo de la Targo où se dégageait la bonne odeur de pain chaud, on discute du temps où la pratique de la langue provençale était répandue : « Peu de gens savent que pendant la guerre de 14, les régiments ne pouvaient pas se mélanger, car les soldats ne se comprenaient pas entre eux, il fallait faire appel à un traducteur ! »

 

 Futurs scientifiques

 

Un peu plus loin, au stand de la Société des Sciences Naturelles et d’Archéologie de Toulon et du Var, Milo, 6 ans, s’intéresse à une grosse mygale naturalisée sous verre : « Cette grosse araignée vit dans un terrier qu’elle referme avec un opercule qu’elle fabrique elle-même avec sa propre salive et des aiguilles de pin, explique un membre de la SSNATV. A la tombée de la nuit, elle se tient à l’affût à l’entrée du terrier pour chasser. » Puis son regard se porte sur un énorme papillon sous le regard amusé de sa grand-mère.   « C’est un vrai ? » questionne Milo en s’étonnant de sa taille. « Bien sûr et c’est même le papillon le plus grand d’Europe ! On l’appelle le grand paon de nuit. »

Un peu plus loin, c’est l’atelier poterie. Assis sur des petites chaises à leur taille, Séverine, Baptiste et Léo s’appliquent avec leurs petits doigts à modeler l’argile pour former une rose sous le regard de leur animatrice. « Vous allez pouvoir les emporter chez vous, mais attention pendant le transport, ce n’est pas sec.  Il faudra les mettre au soleil et vous pourrez l’offrir à votre maman. » Une heure plus tard, nous retrouverons les apprentis potiers installés sur un manège plutôt particulier, qui n’est relié à aucun branchement électrique ni à aucun moteur. C’est un manège écocitoyen à motricité… musculaire ! Voilà un moyen ludique de sensibiliser les enfants aux problèmes énergétiques.

De nombreux ateliers proposaient d’aborder bien d’autres sujets pour mieux appréhender et comprendre le cycle de la nature, mais aussi la respecter et préserver l’environnement.  Comment s’organise une colonie d’abeilles ? Comment construire un tunnel à empreintes pour hérisson ? Comment obtenir un bon compost à partir des biodéchets ménagers ?

Le village du développement durable a enthousiasmé les visiteurs qui ont profité pleinement des conseils avisés des experts et les distractions instructives et ludiques ont carrément ravi leurs enfants !

 

Actualités 

Actualités

Une étude menée dans plus de 80 métropoles par Mytraffic et l’Institut des hautes études des métropoles (IHEDM) met à la une le dynamisme du centre

C’est une bande de verdure exceptionnelle à l’abri des voitures qui serpente à travers les quartiers Ouest, un poumon vert comme il en existe peu d

Le premier Datacenter du Var, XL360, a été inauguré le 18 mai, dans la continuité de la métamorphose du quartier Montety.

Pour sonner la fin d’une année de bonnes résolutions, le « Tournoi des 19 écoles » s’est tenu les 16 et 17 mai sur à la Ferme des Romarins et au co