Jeunesse

Bon pied bon œil en bord de mer

Les surveillants de baignade recrutés par la Ville viennent d’achever leur mission. Durant tout l’été, ils ont veillé à la sécurité des enfants des centres de loisirs sur les plages du Mourillon, dans les conditions prescrites par le protocole sanitaire.

La saison estivale a été particulière cette année. Le contexte a contraint les équipes d’animation à renoncer à de nombreuses activités, mais pas aux sorties à la plage, bien au contraire. Pour les organiser, la Ville a  tout mis en œuvre  dès la sortie du confinement, notamment en recrutant un nombre suffisant  de surveillants de baignade saisonniers. Ce qui a permis aux animateurs d’emmener souvent à la plage leurs groupes, à condition qu’ils ne se « brassent » pas.

Sens des responsabilités

Les surveillants de baignade viennent d’achever leur mission. Durant toute la saison d’été, ils ont veillé à la sécurité des enfants des centres de loisirs aux plages du Lido et aux anses des Pins et Mistral. Un job d’été pour lequel Marine, Clara, Charlotte, Zoé, Aurélien, Lucas et Antoine, recrutés pour le mois d’août, ont démontré un sens aigu des responsabilités. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard s’ils ont choisi cet emploi saisonnier qui nécessite vigilance, prudence, concentration et  réactivité.

Des yeux de lynx

Durant leurs études secondaires, ils n’ont pas hésité à consacrer leur mercredi après-midi de loisir  à la préparation du Brevet de Surveillant de Baignade (une épreuve théorique et 4 épreuves pratiques éliminatoires) au sein du Lycée Dumont d’Urville. À l’exception de Charlotte pour qui c’était la première expérience, tous ont déjà exercé la surveillance de baignade depuis au moins 3 ans. Leur sens du contact, leur pédagogie et leur fermeté face aux risques se sont révélées indispensables. Chaque matin, tout en installant les lignes d’eau, ils prévenaient les baigneurs que l’espace délimité était exclusivement réservé aux enfants des centres de loisirs. Si la plupart des baigneurs le comprenaient aisément, les occasions d’expliquer ont néanmoins été nombreuses, toujours avec tact et en mettant en avant la sécurité des enfants. La vigilance d’un des surveillants de baignade a d’ailleurs sauvé la vie d’une petite fille de 3 ans que ses parents n’avaient pas vu trébucher ni « boire la tasse », alors qu’elle jouait toute seule au bord de l’eau.  Un incident qui s’est bien terminé mais qui montre que sur un plan d’eau, il faut avoir des « yeux de lynx » !

 

Actualités 

Actualités

Ce jeudi 17 septembre, l'Etat, la ville, la Métropole TPM et le Groupe Edouard Denis se sont réunis pour signer la Vente En Futur Etat d’Achèvement

Pour la 4e édition de « rentrée en musique », l’Opéra de Toulon avait rendez-vous le 3 septembre à l’école élémentaire de la Florane.

C’est en ces termes que le Docteur Anne Cohen Billiemaz, présidente de Cerballiance Côte d’Azur, commentait ce 1er septembre le fonctionnement du c

C’est dans une école Val Fleuri toute belle qu’Olivier Millangue, Directeur Académique des services de l’Education Nationale du département du Var

Comme annoncé hier, deux centres de dépistage accueilleront les Toulonnaises et les Toulonnais dès le 31 août.