Musée d’Art de Toulon (MAT)

À l’issue d’importants travaux de mise aux normes et de réhabilitation, le Musée d’art de Toulon, fleuron du patrimoine architectural de la ville, a rouvert ses portes en accueillant la prestigieuse exposition « Picasso et le paysage Méditerranéen ».

Un peu d’histoire


Inauguré en 1888, l’édifice se distingue par sa monumentale façade sculptée et émaillée et son plan en U. Il accueillait à l’origine trois institutions : le Musée d’Art, le Muséum d’Histoire naturelle et la bibliothèque. 
Labellisé "Musée de France", le Musée d'Art dispose d'un fonds d'art ancien et moderne, contemporain et asiatique et de photographiques.

  • À partir des années 70, un remarquable fonds d'art contemporain fut introduit sous l'impulsion de la conservatrice Marie-Claude Beaud. Riche de plus d'un millier d'œuvres, cette collection regroupe des ensembles représentatifs de différents grands mouvements, à l'image de l'Art Conceptuel américain (Weimar), des prestigieuses signatures du nouveau réalisme (Arman, César Baldaccini, Christo, Yves Klein, Martial Raysse), du Minimalisme (Donald Judd, Sol Lewitt), de supports/surface (Daniel Deneuze, Claude Viallat), ou d’autres courants (Daniel Buren, Ben Vautier) 
  • La collection photographique, née en 1977, est riche de  plus de 400 œuvres, signées par des photographes de renom comme Henri Cartier-Bresson, Edward Steichen, Willy Rolis, ou Doisneau.
  • Quant au fonds consacré aux arts asiatiques, il provient de dons effectués par des familles de marins et rassemble des acquisitions rapportées de Chine, de Mongolie, du Japon et d'Inde pour une infime partie. Ce fonds a donné naissance au musée des arts asiatiques, installé dans la Villa Jules Verne au Mourillon depuis 2001.

La rénovation


Elle allie le respect des normes en vigueur (accessibilité, sécurité, éclairage, température, acoustique, hygrométrie, etc.) et la valorisation des précieuses collections du musée, tout en étant à même d’accueillir des expositions nationales, voire internationales.

Pour ce faire, les volumes ont été réorganisés, les éclairages totalement revus, les cheminements revisités et les thématiques choisies avec soin.

Le bâtiment a été totalement repensé. De fait, dès l’arrivée sur le boulevard Leclerc, la transformation saute aux yeux : la cour intérieure, totalement réaménagée, est passée d’un dénivelé de 2,5m à une pente douce accessible à tous, agrémentée de bassins d’eau et largement ouverte sur la ville. Le volume du hall a été multiplié par deux, un ascenseur (pour les personnes à mobilité réduite) et un monte-charge (pour les œuvres) ont été installés et la lumière naturelle baigne à nouveau l’escalier monumental. Jean-Louis Duchier, l’architecte du projet souligne que c’est un pari fou, compte tenu des délais, mais un pari tenu.

Le futur du musée


Dès fin février 2020, le musée refermera ses portes pour la suite et fin de la rénovation. La bibliothèque sera conservée « dans son jus », mais une partie de celle-ci deviendra un « cabinet d’exposition partielle ». A l’entresol, ouverture de la mezzanine et création d’un cabinet de dessins et de photographies. Le musée  proposera en outre plusieurs espaces à vocations spécifiques : un cabinet de curiosités, une salle de lecture consacrée à l’art régionaliste (complétant l’offre de Chalucet), un lieu dédié  à la médiation culturelle ainsi que des espaces de bureau et de conservation.

Contacts

Musée d'Art

Contact
113 BOULEVARD GENÉRAL LECLERC
83000 TOULON