Tous unis contre l'antisémitisme

Entouré par toutes les confessions religieuses de la Ville, le maire de Toulon Hubert Falco a participé ce mardi matin à un rassemblement contre l'antisémitisme.

Plusieurs centaines de personnes étaient réunies ce mardi matin devant le monument aux morts de la ville, pour manifester leur rejet de l'antisémitisme. Un rassemblement qui fait suite à la violente agression verbale dont a été victime l'académicien Alain Finkielkraut samedi dernier à Paris, et à la recrudescence des actes antisémites constatée ces derniers mois en France.

"La France est le pays des Droits de l'Homme, a rappelé en préambule le maire de Toulon, mais elle est plongée aujourd'hui dans un climat de haine, avec des actes d'une violence inouïe, une violence autant verbale que physique, l'une n'étant pas moins grave que l'autre. C'est pourquoi j'ai souhaité montrer aujourd'hui ce visage d'unité et de rassemblement".

Revenant sur l'agression verbale à l'encontre de l'académicien Alain Finkielkraut, en raison de ses origines et de ses opinions, Hubert Falco a insisté sur le fait que "rien, aucune colère, ne peut justifier ces graves dérives qui déshonorent la République française. Il ne faut pas que l'indifférence et le silence donnent l'impression que l'antisémitisme ne concerne que les Juifs. Il concerne la France tout entière : c'est la haine de l'autre qui s'exprime, et qui défigure le visage de la République".

Avec émotion, il a enfin salué le souvenir de Simone Veil, dont des portraits ont été récemment recouverts d'une croix gammée, et avec laquelle il avait partagé un voyage de mémoire : "Nous sommes allés à Auschwitz parce que le mal n'est pas mort, avions-nous alors écrit dans une tribune commune". Un constat qui reste malheureusement toujours d'actualité, a pointé Hubert Falco.

Le rassemblement s'est terminé par "La Marseillaise", reprise par les quelques centaines de personnes présentes. 
 

Actualités 

Actualités

Comme chaque fin d’année, des dizaines de participants ont pris part au concours d’illuminations de Noël 2019.

Née le 11 février 1904, sœur André (Lucile Randon, pour l’État Civil) est la doyenne des Toulonnais, des Français, des Européens et vice-doyenne de

La Résidence Autonomie de la Palasse a joliment chamboulé ses habitudes le 7 février dernier : placé sous le signe du Carnaval, ce vendredi a surto

De nouveaux aménagements, paysagés et fonctionnels, viennent d’être réalisés sur le site de la Tour Royale.

Après plus de 50 ans de bons et loyaux services, le stade Abbé Sasia vient de bénéficier d’une cure de jouvence : son terrain en stabilisé a laissé