Les 17, 18 et 19 novembre 2023

Le livre à la fête

Jusqu’à ce dimanche soir, le livre tient salon sur la place d’Armes. Devenue un rendez-vous incontournable de l’automne culturel toulonnais, la Fête du livre qui réunit sous son chapiteau plus de 300 auteurs, connus ou moins connus, nationaux ou locaux, romanciers ou auteurs pour la jeunesse pour le plus grand bonheur des amateurs de littérature en tout genre. Cette édition 2023, inaugurée ce vendredi après-midi, est placée sous la présidence d’honneur de Katherine Pancol.

« Chaque année, la Fête du Livre, pour moi, c’est un peu comme une chasse au trésor où chaque allée réserve son lot de surprises et de belles rencontres. J’en repars toujours les bras chargés, bien souvent de livres d’auteurs que je ne connaissais pas », a souligné Josée Massi, maire de Toulon lors de l’inauguration de la Fête du Livre qui s’est déroulée ce vendredi 17 novembre en début d’après-midi.

Comme un bon livre qui se lit et se vit page après page, ce rendez-vous incontournable des automnes toulonnais qui se tient sur la place d’Armes se découvre auteur après auteur. En se laissant surprendre et séduire au gré des rencontres avec les auteurs et des 4e de couvertures. Plus de 300 auteurs, dont Jean-Baptiste André, prix Goncourt 2023 pour son romain « Veiller sur elle », mais aussi Irène Frain, Frédéric Beigbeder, Jean-Louis Debré ou Bruce Toussaint pour les plus connus mais aussi Olivier Aubert, Colette Servières, Gérard Demory entre autres pour les écrivains locaux ont répondu présents.

Katherine Pancol, présidente d’honneur

Pour cette nouvelle édition, c’est l’ancienne journaliste et phénomène littéraire Katherine Pancol qui est la présidente d’honneur. Elle est à retrouver, sur la scène littéraire, samedi à 14h30 pour un grand entretien et dimanche à 10h30 pour une discussion autour du cinéma et de la lecture.

« On aime Katherine Pancol pour la légèreté de sa plume, pour le piquant de ses répliques, pour la loufoquerie de ses personnages, pour le cocasse des situations qu’elle invente, on aime la lire pour se divertir et pour embarquer dans d’incroyables sagas. Quand on est mordu, on ne s’arrête pas à sa célèbre ménagerie. Pour ma part, avant les écureuils, crocodiles et autres tortues, j’ai partagé avec elle de longues soirées avec « un homme cruel », j’ai regardé une « si belle image », « vu de l’extérieur », en espérant « encore une danse »… J’aime son univers romanesque et ses 30 ans de journalisme donnent à son écriture une efficacité et un rythme haletant », s’est enthousiamé Josée Massi.

Toulon, terre de lecture

Il est fort à parier que parmi les 500 000 ouvrages empruntés chaque année dans les médiathèques et dans les médiabus toulonnais figurent quelques titres de Katherine Pancol ou d’autres écrivains présents durant ces 3 jours sur les bords de la rade. « Sachez qu’au moment où je vous parle, 42 134 ouvrages empruntés à notre fonds attendent quelque part, sur la table de nuit ou dans le salon d’un Toulonnais ou d’une toulonnaise, d’être dévorés dès son retour à la maison, a précisé la première magistrate, avant de poursuivre : « nous sommes en train de travailler pour proposer bientôt aux Toulonnais une nouvelle médiathèque qui sera, à l’image de Chalucet, installée dans un beau jardin public invitant à la lecture et la sérénité ».

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Les festivités du 14-juillet ont rassemblé de nombreux Toulonnais et touristes venus assister à la prise d’armes, au défilé et au feu d’artifice or

Plus de 6 000 personnes ont assisté au premier des deux matchs de préparation de l’équipe de France U23 de football organisé au Stade Mayol.

La 8e édition de la Design parade Toulon pose ses valises à l’Ancien Evêché du vendredi 28 juin au dimanche 3 novembre.

Avec l’aide du dispositif « Région Sud, la région sûre !

Jusqu’au 6 octobre 2024, une centaine d’aquarelles sont présentées au Musée d’Art de Toulon (MAT) dans le cadre de l’exposition « De Delacroix à Si