Éducation

L’opéra fait ses classes

Pour la 4e édition de « rentrée en musique », l’Opéra de Toulon avait rendez-vous le 3 septembre à l’école élémentaire de la Florane. Au programme, Mozart et Vivaldi interprétés par l’Orchestre à cordes.

Un début d’après-midi ensoleillé. Une cour d’école. Et sous le préau, une estrade/scène garnie de vrais musiciens (masqués) pour un moment privilégié de musique en direct live.  Face à eux, des élèves  immédiatement conquis par l’incroyable qualité du son et l’énergie communicative propre au spectacle vivant. Et au final, deux concerts (les enfants furent accueillis en deux groupes successifs en raison du contexte sanitaire) en forme de parenthèses enchantées.

« Une musique qui n’endort pas du tout »

En Madame Loyal à l’enthousiasme intact, Emmanuelle This, conseillère pédagogique ès musique, annonçait au jeune public les couleurs de la partition du jour : « D’abord, nous allons écouter Wolfgang Amadeus Mozart dans sa fameuse Petite musique de nuit. Une musique qui n’endort pas du tout ! » De fait, rapides ou lents, les différents mouvements de l’œuvre furent suivis avec une égale attention par des mélomanes tout neufs. Tout comme le fut aussi l’extrait des quatre saisons proposé ensuite, avant que ne s’ouvre le jeu des questions/réponses.

« Une chance et une émotion »

 À observer les regards attentifs, les petites mains battant la mesure, les têtes se balançant en rythme, on pouvait être certain que les applaudissements nourris n’avaient rien de convenu. Le rendez-vous du jour avait bel et bien séduit son public, ponctuant de belle manière une action menée depuis plusieurs années déjà au sein de l’école, avec l’apprentissage du chant choral ou l’ouverture aux musiques du monde par exemple. Quant aux grands, ils ne boudaient pas non plus leur plaisir : « un moment comme celui-là, c’est une chance et une grande émotion » indiquait Éric Desclaux, le directeur de l’école. Gageons qu’il y en aura d’autres et bravo aux professionnels de l’Opéra pour la chaleur de leurs cordes !

En savoir plus 
Actualités 

Actualités

Contexte oblige, la rencontre du 3 décembre n’était pas une « vraie inauguration ».

Les sportifs ont recouvré un peu de liberté, mais les règles restent encore contraignantes.

Parce qu’il est important de cultiver l’esprit de fête et parce que c’est bon pour le moral de tout le monde, la ville se pare de lumières et décor

Suite aux dernières annonces gouvernementales et à la demande du maire Hubert Falco, médiathèques et bibliothèques vont reprendre leurs activités d