Le stade Félix Mayol

La ferveur du "Temple de Besagne" reflète l'identité de la Ville

 

Selon la légende, le chanteur Toulonnais Félix Mayol se prit de passion pour le rugby après qu'un ballon ovale fit tomber son chapeau, près d'un terrain.

En 1919, il offrit une forte somme d'argent pour acquérir un terrain et vendit ses chansons au profit du Club au muguet afin d'en financer les installations sportives.

Dans ses "Mémoires", publiées en 1929, il s'explique :

Or, à Toulon, où la jeunesse est particulièrement active et vigoureuse, nous n'avions pas le moindre terrain utilisable... Seul demeurait un vélodrome désaffecté, où nul n'allait jamais, qui ne servait plus à rien et qui me paraissait s'ennuyer autant que nos aspirants sportsman... Alors, mon Dieu, c'était tout simple, j'ai acheté le vieux vélodrome ! J'y donnais moi-même le premier coup de pioche, le 26 juillet.

Inauguré le 28 mars 1920, le stade Mayol demeure aujourd'hui l'un des rares exemples en France d'un stade implanté au coeur de la ville. Les Toulonnais se passionnent pour le RCT et son "Temple de Besagne"

 

  • Le 23 novembre 1943, les bombardements touchèrent le stade,
  • Cédé à la Ville, le stade Mayol fut rénové et de nouveau inauguré en septembre 1965, lors d'un match face aux Gallois de Newbridge.

 

Depuis, les célèbres joueurs "Rouge et Noir" continuent de fouler ce stade cher aux Toulonnais, qui a été récemment modernisé par la municipalité avec notamment l'installation de deux écrans géants, une nouvelle sonorisation, de nouvelles coques, la création d'espaces médias et de loges.