Culture

MaT : fin d’une exposition d’exception et reprise des travaux de rénovation

Quelques heures à peine après la fermeture de l’exposition Picasso et sa fréquentation record (50 000 visiteurs en 3 mois), on est déjà passé à l’étape suivante au cœur du Musée d’Art de Toulon. La présentation en a été faite ce 24 février sous la houlette d’un maire enthousiaste.

«C’est du jamais vu dans notre musée. Hier encore, pour son dernier jour, « Picasso et le paysage méditerranéen » a accueilli 1 200 visiteurs. Et que dire des 50 000 comptabilisés en trois mois, alors qu’ils furent 30 000 sur toute l’année précédant la fermeture pour travaux ! » lançait Hubert Falco aux journalistes.  Il s’agit de fait d’un événement sans précédent, tout comme l’était déjà l’activité déployée au matin de ce lundi : dans la salle d’exposition, le méticuleux décrochage commençait, sous l’œil des experts mandatés par les différents propriétaires/prêteurs, musées ou particuliers. Un travail de haute précision, suivi par un emballage des œuvres non moins précis, dans un contexte, il va sans dire,  hautement sécurisé. Quant au public, il pourra à nouveau franchir les portes du MaT au mois de septembre, dans le cadre des « Journées du Patrimoine » : à l’issue de la 2e tranche de travaux, qui va débuter dès le 9 mars, les visiteurs découvriront à cette occasion le Musée totalement rénové.

Collections du Musée et accueils programmés

Durant les mois à venir, ce sont en effet l’entresol, l’étage et les pavillons Est et Ouest qui vont être rénovés. L’ensemble étant placé, comme la première tranche de travaux, sous le mot d’ordre « transformer en faisant resplendir l’histoire », alliant matériaux nobles (parquets de chêne huilé par exemple) confort technique (revêtements acoustiques, etc.) et volonté de faire entrer le jour chaque fois que c’est possible (puits de lumière dans la bibliothèque, loggia du 1er étage rouverte). Quant aux expositions proposées pour la réouverture, elles seront l’occasion de mettre en lumière la riche collection du MaT, avant que celui-ci ne propose d’autres rendez-vous prestigieux, déjà à l’étude : pour 2021, peintres surréalistes, aux rangs desquels Max Ernst, Picasso (oui, le retour !), Fernand Léger et d’autres, en partenariat avec le musée de l’Hermitage de Lausanne et la fondation des Treilles, célèbre institution varoise. Et pour 2022, une exposition autour de la peinture orientaliste, « du romantisme de Delacroix à la modernité de Matisse, sans oublier Courdouan, Vernet ou Chagall…. »

D’ici là, les visiteurs auront tout loisir de se réapproprier la bibliothèque historique « totalement mise en valeur dans son charme 19e siècle, de se piquer au jeu du cabinet de curiosités ou de s’offrir une plongée dans le fonds d’Art contemporain.

 

En savoir plus 

L’exposition « Picasso et le paysage méditerranéen » en détails :

 

 Au-delà de la soirée inaugurale qui rassembla à elle seule 3 000 amateurs, l’exposition Picasso a connu une affluence remarquable pendant toute sa durée.

En 3 mois, du 15 novembre au 23 février, le MaT a ainsi accueilli plus de 50 000 visiteurs, répartis comme suit :

Département du Var : 78% / Département des Bouches-du-Rhône : 9%  Département des Alpes-Maritimes : 4 % / Autres départements français : 6% / Pays étrangers : 3 % (notamment Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, quelques-uns du Brésil et de la Chine….)

 

Un chiffre record à mettre en regard des 30 000 visiteurs reçus durant sa dernière année d’exploitation, avant fermeture pour travaux en 2017.

Il est également à noter que pendant la durée de l’exposition Picasso, ont eu lieu 195 opérations de médiation :

< 114 à destination des scolaires (31 classes de maternelle, 55 de primaire, 18 de collège, 10 de lycée),

< 15 à destination des ALSH (centres de loisirs)

< Les autres pour des Associations d’amis de musées, Clubs services, groupes familiaux,

             Clubs de retraités, personnels municipaux, associations d'étudiants, élèves de l’Ecole

             Supérieure d’Art et de Design TPM, etc.

 

Une fréquentation qui a généré des recettes :

  •  123 553 € de billetterie
  •    27 733 € de vente en boutique (chiffres enregistrés du 15 novembre au 13 février)

Mise en valeur des collections

Parallèlement à « Picasso et le paysage méditerranéen », le public a pu découvrir, dans des espaces totalement réhabilités, repensés et reconfigurés, deux salles d’exposition permanente dédiées aux collections du MaT.

< L’une, dédiée au paysage, mettant en évidence l’évolution de la peinture de Marine de l’école provençale du XVIIIe au début du XXe siècle.

< L’autre, axée sur l’Orient et le voyage en Méditerranée, illustrant l’engouement des peintres provençaux du XIXe siècle, pour l’Orient, ses sujets, sa lumière et ses couleurs.

 

Musée rénové : un projet en plusieurs étapes

Après une première opération de rénovation (2006/2007) qui a permis de lui rendre son lustre architectural, le MaT, labellisé « Musée de France », a fait l’objet d’un projet de réhabilitation globale. Il s’agissait d’augmenter les surfaces d’exposition, d’assurer de bonnes conditions de conservation, de préservation et de présentation des œuvres tout en améliorant l’accueil du public et la circulation à l’intérieur du bâtiment.

La première tranche s’est déroulée comme suit :

< De janvier à octobre 2018 : chantier des collections

< Novembre et décembre 2018 : déménagement et stockage des œuvres

< De janvier à novembre 2019 : réalisation des travaux 

A l’extérieur et à l’intérieur :

  • Réaménagement de la cour intérieure en un parvis incliné traité en pentes douces   et gradinages entremêlés avec aménagements de podiums multi usages et bassins,
  • Modernisation totale + complément sur le parvis et dans les rues adjacentes de l’éclairage extérieur de mise en valeur des façades,
  • Création d’un hall d’accueil ample et spacieux en continuité avec le parvis,
  • Ouverture complète des 5 arcades du rez-de-chaussée offrant une transparence totale depuis l’espace public jusqu’à l’escalier monumental,
  • Création de fentes lumineuses dans les deux salles permanentes du rez-de-chaussée, réouverture du puits de lumière dans l’escalier monumental et les 3 salles de l’étage,
  • Réhabilitation totale et agrandissement des salles d’exposition du rez-de-chaussée (permanentes et temporaire),
  • Gestion des conditions climatiques de conservation des œuvres d’art dans l’ensemble des salles d’exposition (y compris la bibliothèque) par le déploiement de systèmes de traitement d’air permettant le maintien d’une température et d’une hygrométrie stables.

 

Les travaux à venir

La seconde tranche des travaux, qui démarrera le 9 mars 2020 pour une durée de 5 mois, concerne la création de :

  • 1 Galerie d’art graphique au R+1 (mezzanine) destinée à l’affichage de dessins
  • 2 salles d’exposition permanente d’art contemporain au Nord et à l’Ouest du R+2  (147 et 228 m2)
  • 1 Salon intermédiaire situé entre les 2 salles d’art contemporain au R+2 (35 m2) accueillant des œuvres présentées sur socles
  • 1 Salon multimédia situé entre la salle d’art contemporain Nord et la bibliothèque au R+2 (24 m2) équipé d’un banc avec tablette tactile qui commandera 1 écran dans une cimaise permettant la présentation d’une chronologie immersive contextualisant les œuvres des salles d’art contemporain
  • 2 pavillons Est et Ouest composés de 4 niveaux + sous-sol de 2 X 90 m2 soit environ 1 000 m2) comportant les locaux de l’administration, des agents de surveillance, des locaux de stockage, des ateliers
  • La bibliothèque, aménagée en conservant l’atmosphère toute en boiserie initiale et dotée d’un cabinet de curiosité (bibliothèque : 139 m2 / cabinet de curiosité : 68 m2), pour présentation de collections de type statuettes, armes et objets précieux.

Au final :

Rez-de-chaussée :

2 grandes salles dédiées au paysage et à l’invitation au voyage

Une salle d’exposition temporaire 

Entresol :

Un cabinet d’arts graphiques

1er étage :

2 grandes salles dédiées à l’Art contemporain

La bibliothèque historique + création d’un cabinet de curiosités

 

  • Coût total de l’opération de réhabilitation (1re et 2e tranches) :

15 211 000 €

 

  • Cofinancements :

 5 605 784 €

 

Métropole TPM /  Conseil régional PACA / Conseil départemental du Var

Direction régionale des Affaires culturelles

 

Actualités 

Actualités

Compte tenu du contexte particulier lié au Covid-19, ce n’est que 72 jours après le scrutin qu’a pu se réunir le nouveau Conseil municipal.

Afin de limiter le temps d'attente et respecter les consignes sanitaires, la Métropole et les communes ont mis plusieurs dispositifs en place pour

Bonne nouvelle pour les Toulonnaises et les Toulonnais : depuis ce vendredi, le jardin Alexandre 1er et la médiathèque accueillent à nouveau le pu

À la suite des annonces du gouvernement concernant la stratégie de déconfinement, la Ville de Toulon s’est mobilisée pour mettre en œuvre l’ouvertu

Débutée samedi 9 mai, la distribution gratuite de masques « grand public » lavables et réutilisables par la Ville vient de dépasser la barre des 10