jeunesse

« Paroles d’enfants » en salle du Conseil

Il régnait une ambiance inhabituelle, mardi 24 février, dans la salle du conseil municipal de la mairie. Et pour cause. Les représentants de 22 centres de loisirs y étaient reçus par le maire, entouré de plusieurs adjoints. L’occasion, pour les jeunes hôtes, d’une séance d’instruction civique grandeur nature et d’un échange visiblement fructueux.

Placée sous l’égide de l’Unicef et en présence de sa présidente varoise, Rosine Girard, la rencontre ponctuait la démarche citoyenne mise en œuvre par le service jeunesse au sein des structures. A savoir, l’élection dans chacune d’entre elles d’un représentant et de son suppléant chargés de « porter la parole » de tous. Précisons que ladite élection a été menée dans les règles de l’art, de A à Z, puisque les candidats ont fait campagne, proposé un programme et que les électeurs ont eu droit au déroulement d’usage avec bulletins de vote, urnes, listes d’émargement, etc. Quant au rendez-vous du jour, il était placé sous le signe de la découverte, du dialogue et des questions/réponses.

« C’est dans cette salle que se décide la vie de la commune ».

Après avoir salué chacune et chacun des participants, le maire, en bon pédagogue de la République, a d’abord expliqué le fonctionnement du conseil municipal et le rôle des élus (« vous aussi, vous êtes élus, et vous allez poser ici des questions d’actualité »). Il précisa ensuite à un auditoire très attentif que « c’est dans cette salle que se décide la vie de la commune », évoqua « les droits et devoirs » avant de demander si quelqu’un pouvait citer les trois valeurs de la République. Question à laquelle il fut aussitôt répondu (« Très bien, Jade ! »), ce qui lui permit d’illustrer la liberté, l’égalité et la fraternité par l’indispensable « acceptation de l’autre » et l’importance du « bien vivre ensemble ».

Un échange constructif

Puis, après le rapide et efficace exposé de Mme Girard sur les missions de l’Unicef dans le monde et les millions d’enfants dont il importe de changer les conditions de vie, la séance s’est ouverte aux questions des jeunes élus. Très concrètes (« pourquoi notre centre de loisir est-il vieux ? » ou « pourrons-nous aller à Aqualand cet été ? »), plus personnelle (« Aimez-vous être maire ? »), un brin rigolote (« Peut-on ne plus aller à l’école le mercredi matin ? »), intéressée par le fonctionnement de la ville (« Que font les gens qui travaillent à la mairie de Toulon ? ») voire quasiment philosophique («Qu’est-ce qui nous arriverait s’il n’y avait pas la liberté, l’égalité et la fraternité ? », elles ont à chaque fois suscité les réponses adaptées, dans tous les domaines abordés. Au final, on retiendra la belle qualité des échanges, une attention sans faille de la part de petits élus visiblement très investis et une séance qui sera suivie d’autres. Goûter compris !

En savoir plus 

Extraits des réponses apportées par le maire et ses adjoints aux questions citées plus haut :

  •  La ville s’attache à entretenir et à améliorer son patrimoine. C’est le cas pour les écoles (nombre d’entre elles ont été totalement rénovées ; au Pont-du-Suve, par exemple, on a « fait du neuf avec du vieux ! ») et c’est la même chose pour les structures de loisir.
  • Les sorties hors des centres de loisir sont soumises à la procédure des marchés publics. C’est la loi, on l’applique.
  • Le maire aime être au service de sa ville et de ses habitants
  • Les gens qui travaillent à la mairie ont chacun un rôle à tenir, dans les centres de loisir, les écoles, les jardins publics, les installations sportives… ou l’administration. Tous les employés de la ville sont égaux, ils travaillent tous pour le service public.
  • Si ces trois valeurs ne sont pas respectées, cela s’appelle une dictature. Et les gens qui habitent dans de tels pays sont très malheureux.

 

Toulon est labellisée « Ville amie des enfants » par l’Unicef et met tout en œuvre, comme rappelé par l’adjointe à la jeunesse, « pour les aider à grandir bien ».

 

 

 

 

 

Actualités 

Actualités

Sur la route de son Voyage 2018, entre Sète et Marseille, l'Hermione fera escale à Toulon du 5 au 9 avril.

"Une chance pour le territoire!", c'est ce qu'ont déclaré les maires des communes de TPM ce lundi 8 janvier lors de la conférence de presse sur la

Les travaux de requalification et de recomposition de cet ancien jardin botanique démarrent le 8 janvier. Sa réouverture est prévue début 2019.

Une collecte de vos beaux sapins sera organisée dans toute la ville à partir d'aujourd'hui.

Du 16 au 19 janvier, ne manquez pas la nouvelle création du Toulonnais Frank Micheletti au Théâtre Liberté !