Cérémonie

Libération de Toulon : mémoire et transmission

Comme chaque 28 août, autorités civiles et militaires se sont réunies devant le monument aux morts pour commémorer un événement historique déterminant. L’occasion de tourner une page d’Histoire et de rendre hommage à celles et ceux qui l’ont écrite.

Ce mardi de 2018 marquait le  74e anniversaire de la libération de Toulon. Moins de quinze jours après le débarquement de Provence du 15 août 1944. Et le maire, Hubert Falco, n’a pas manqué d’en saluer l’ensemble des acteurs.

 Ils ont rendu l’espérance à la France 

« En août 1944, des soldats ont combattu ici pour que nous restions des hommes libres. Américains, Canadiens, Britanniques, soldats de la France libre, soldats au grand jour ou combattants clandestins, tombés avant la victoire ou ayant survécu, ont conjugué leurs forces pour libérer notre patrie, notre continent, de la barbarie nazie et de sa folie meurtrière. Ils ont rendu l’espérance à la France. »

La mémoire deviendra l’Histoire

Après avoir chaleureusement et respectueusement salué les anciens combattants et anciens résistants « toujours présents parmi nous », il a souligné l’importance du rôle des enseignants « qui ont la responsabilité de transmettre l’histoire à leurs élèves et qui le font avec passion. C’est grâce à son histoire que se construit un pays, c’est pourquoi la transmission est si importante. » Et d’ajouter, comme un pont entre hier et aujourd’hui, « alors que la menace terroriste reste très présente, réunis par le devoir de mémoire en hommage à nos libérateurs, rendons également hommage à nos soldats, nos aviateurs, nos marins… qui, chaque jour, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour servir la France et défendre ses valeurs à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières, partout dans le monde. »

En savoir plus 

 

Hubert Falco a également déclaré :

  • «  Souvenons-nous particulièrement des soldats de la 3e DIA, de la 1re DFL, de la 9e DIC qui ont mené la bataille de Toulon. Chasseurs d’Afrique, goumiers, tabors, spahis, tirailleurs, zouaves, leurs noms résonnent pour toujours dans nos mémoires. »
  • « Souvenons-nous du général de Lattre de Tassigny, des généraux de Monsabert, Brosset, Magnan, de Larminat… Comme le général de Gaulle, chef de la France Libre l’avait voulu, ils étaient au rendez-vous de l’histoire ».
  • « Je voudrais rappeler la mémoire du Capitaine de Vaisseau André Lemaire, disparu il y a quinze jours à peine, et qui devait être parmi nous ce soir, dernier président régional de l’Association des Combattants volontaires évadés de France par l’Espagne. »
  • « En rendant hommage à toutes celles et tous ceux qui veillent à la sécurité du territoire national, tous corps de métiers confondus, j’ai une pensée particulière pour le Colonel Arnaud Beltrame qui, en mars dernier, a donné sa vie pour sauver un otage." 

 

Actualités 

Actualités

Sœur André (Lucille Randon dans le civil), résidente de l’Ehpad Sainte-Catherine Labouré à Saint-Jean- du -Var, a fêté

Le maire Hubert Falco l’a annoncé en ce début d’après-midi : la Beaucaire, Pontcarral et Sainte-Musse (tout comme Berthe, à La Seyne) font désormai

Les travaux prévus sur le site ayant été reportés, l'établissement culturel toulonnais reste ouvert au public et propose deux événements &quot

Débutée en janvier 2018, l’impressionnante transformation du plus célèbre havre de verdure du centre-ville avance à grands pas.

À l’invitation du maire, des dizaines de responsables de CIL étaient réunis en salle des fêtes de l’Hôtel de ville le 17 janvier.