Concours photo

Les Instagramers prennent de la hauteur

Dans le cadre du 3e concours #toulonforever, 19 photographes amateurs et professionnels s’étaient donné rendez-vous le 2 juin pour un Instameet (mix de « rencontre » en Anglais et du réseau social dévolu au partage de photos). Une matinée placée sous le signe des clichés… hors des sentiers battus.

Masculins et féminins. Âgés de 12 à 64 ans. Munis d’un smartphone ou d’un appareil réflex. Les participants avaient en commun une double passion : la photo et Toulon. Pas étonnant donc,  qu’ils aient été attirés par le thème du jour « Toulon sur l’eau et dans les airs ». Et pas étonnant qu’ils en aient profité pour multiplier les prises de vue.

 

De la rade au Faron

 

Le rendez-vous était donné à 9h45 à la Station maritime, pour une traversée en navette (offerte par le Réseau Mistral) jusqu’à Saint-Mandrier. L’occasion  d’admirer Toulon depuis la mer. De retour sur la terre ferme, le groupe empruntait ensuite un bus de la ligne 40 pour rejoindre la gare du Téléphérique. Et de là, gagner le sommet du Faron dans les célèbres cabines rouges. Le parcours a permis aux participants de poster une trentaine de publications qui susciteront à n’en pas douter des vocations pour les prochaines éditions.

 

Plus qu’une semaine…

 

Quant au concours #toulonforever 2018, il a déjà enregistré 4 500 participations depuis son lancement le 1er mai.  Et les retardataires et/ou étourdis peuvent encore s’inscrire jusqu’au 11 juin. Leurs photos figureront  peut-être  parmi « les plus belles » choisies par le jury pour être exposées  en Mairie d’Honneur du 18 juillet au 30 août.

En savoir plus 
  • Les organisateurs de L’instameet du 2 juin remercient les participants, dynamiques et motivés, ainsi que le Réseau Mistral et le Téléphérique du Faron.
Actualités 

Actualités

Suite aux annonces du Premier ministre hier, le maire de Toulon a tenu à apporter toutes précisions utiles sur la réouverture progressive des équip

Compte tenu du contexte particulier lié au Covid-19, ce n’est que 72 jours après le scrutin qu’a pu se réunir le nouveau Conseil municipal.

Afin de limiter le temps d'attente et respecter les consignes sanitaires, la Métropole et les communes ont mis plusieurs dispositifs en place pour