Sécurité

Le coup de gueule des Maires : « Maintenant, ça suffit ! »

Après La Seyne-sur-Mer en septembre, une fois de plus, hier soir, à Toulon, dans le quartier de Sainte-Musse, une fusillade mortelle entre bandes rivales, a éclaté. On dénombre pour l’instant un mort et de nombreux blessés.
Le bilan est lourd, très lourd, trop lourd ! Combien faudra-t-il de morts pour se faire entendre ?

Si nous pensons bien sûr, en premier lieu, au drame et à ses terribles conséquences humaines, nous ne pouvons que nous interroger sur votre silence et sur votre absence de réponses aux multiples courriers que nous vous avons envoyés pour demander des moyens humains et matériels ! Monsieur le Ministre, nos concitoyens et nous-mêmes, nous ne comprenons plus ! Nos agents sur le terrain (dans les écoles, dans les équipements de jeunesse, ou de sports) assurent aussi courageusement leurs missions de service public dans des conditions dangereuses ! Cela ne peut plus continuer !

Le 31 octobre 2017, nous alertions le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur de l’époque sur les manques de moyens humains et matériels dont souffrent les policiers nationaux sur notre territoire.

Le 9 février puis le 13 septembre 2018, nous renouvelions auprès du Ministre de l’Intérieur ces demandes urgentes restées sans réponse !

Le 5 novembre, nous alertions une fois de plus le Ministre de l’Intérieur sur ce manque de moyens et sur les risques encourus.

Le 13 novembre, c’est le Président de la République lui-même, de passage sur le Charles-De-Gaulle, au large de Toulon et au large des élus locaux, que nous avons interpellé sur ce sujet ! Ce même Président qui écrit à tous les maires de France en précisant qu’en matière de sécurité publique, l’Etat sera au rendez-vous pour accompagner chaque commune. Constatons que pour notre territoire, ce rendez-vous est un rendez-vous plus que manqué !

À ces multiples courriers et sollicitations, nous n’avons reçu aucune réponse concrète !

Nos policiers nationaux, qui voient leurs agresseurs libérés après une agression d’une gravité sans précédent, réalisent sur le terrain un travail remarquable dans des conditions particulièrement difficiles. Ils méritent des conditions d’exercice à la hauteur de la difficulté de leur mission. Attention, Monsieur le Ministre, quand les voyous n’ont plus peur de s’en prendre directement aux forces de l’ordre, l’Etat de Droit est menacé !!

Il est plus que temps aujourd’hui, que notre territoire, ses policiers et nos concitoyens soient enfin entendus, considérés et dotés des moyens nécessaires pour assurer leur sécurité !

 

Hubert FALCO, maire de Toulon/ Marc VUILLEMOT, maire de La Seyne-sur-Mer/Jean Pierre GIRAN, maire de Hyères 

 

 

En savoir plus 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Suite à la fusillade mortelle de cette nuit entre voyous, Hubert FALCO et les Maires de la Métropole TPM ont adressé ce matin un courrier officiel au Ministre de l’Intérieur pour solliciter une fois encore des moyens policiers à la hauteur des enjeux de la quatorzième métropole de France.

 

Ils tiennent à préciser : 

« Sans réponse concrète et adaptée à la situation, nous en tirerons les conclusions qui s’imposent et nous n’en resterons pas là.

 

Si nous continuons à être méprisés, si une fois encore, nous n’obtenons pas de moyens pour nos forces de police nationale, nous, les douze maires de Toulon Provence Méditerranée et ceux qui veulent nous rejoindre, nous envisageons de nous battre avec nos écharpes tricolores. Nous fermerons nos mairies s’il le faut ! »

 

« Je ne laisserai pas ternir l’image de ma ville par ces voyous » déclare Hubert FALCO.

 

 

 

 

Actualités 

Actualités

La magie des fêtes de Noël gagne Toulon.

Assurer une desserte plus fluide et mieux sécurisée de l'école élémentaire Filippi, et offrir aux enfants qui la fréquentent un cadre plus agr

Si la place du « Village », les animations et les illuminations sont d’ores et déjà à l’heure des fêtes, l’ambiance monte encore d’un cran dès aujo

Mariés depuis 50, 60 voire 65 ans, les couples étaient ce 7 décembre les hôtes du foyer Campra de l’Opéra.

Dans le cadre des actions menées en lien avec le label Unicef « ville amie des enfants », les représentants des 11 centres de loisirs primaires éta