• Français

Le Front National

Tribune libre des élus du Front National parue dans le Toulon Méditerranée Mag' de Novembre 2014

Vous avez dit cohérence ?

 

Lors du dernier Conseil Municipal, le Maire s’est permis de qualifier les votes des élus du Front National d’« incohérents ». Comme prétexte à cette agression un peu osée, il nous reproche notre abstention lors du vote des subventions à certaines associations aux résultats douteux.
Alors que dans le même temps nous nous sommes opposés à la hausse de la taxe sur la consommation d’électricité. La logique et la cohérence de votes du Groupe FN sont pourtant évidentes : chercher à diminuer les gaspillages pour permettre une modération fiscale !
Depuis le début de cette mandature, notre démarche est cohérente, plus que la rhétorique éculée du Maire. Notre ligne politique est claire.
C’est celle que nous avons annoncée lors de la campagne électorale : diminuer les dépenses de fonctionnement, sauf celles concernant la sécurité, lutter contre les gaspillages, pour diminuer la pression fiscale sur les contribuables Toulonnais et les entreprises.
Car, en premier lieu, les dépenses de personnel sont trop importantes. Nous l’avons déjà dit pendant la campagne, il n’est pas normal que les transferts de compétences à la communauté d’agglomération, qui ont généré des embauches à TPM aux frais des contribuables toulonnais, ne se soient pas traduits par une diminution des effectifs des services correspondants de la Ville de Toulon.
Ensuite, toutes les dépenses ne sont pas toujours justifiées. Sous le prétexte d’une prétendue défense de la cohésion sociale et au nom de la « politique de la ville », on dépense des millions d’euros pour un résultat très mince. Nous avons déjà dénoncé cette gabegie lors d’un récent conseil municipal. Au niveau national, cette « Politique de la ville », conduite aussi bien par l’UMP que par le PS, a échoué. Ce sont des dizaines de milliards d’euros qui ont été engloutis depuis 1973, pour tenter d’acheter la paix sociale. Cette escroquerie financière
est bien la conséquence d’une politique irresponsable d’immigration massive menée par l’UMP et le PS depuis plus de 30 ans. Les seuls résultats connus sont le laxisme budgétaire et la fraude sociale.
Nous avons certes un devoir d’assistance aux Toulonnais les plus défavorisés. Mais nous ne devons rien faire qui puisse encourager des étrangers, toujours plus nombreux, à venir profiter de notre système de protection sociale sans contrepartie. Bien souvent la générosité
affichée se transforme en abus et facilités, sans contrôle, avec tous les ingrédients du clientélisme, comme on le constate au Centre Communal d’Action Sociale. C’est donc en parfaite cohérence de raisonnement et de comportement que notre groupe d’élus s’est à nouveau abstenu lors du dernier Conseil Municipal, lors de l’attribution de subventions à des associations censées oeuvrer en principe pour la cohésion sociale ou la prévention de la délinquance. Résultats plus que discutables d’un côté, alors que de l’autre
les policiers municipaux seront moins sur le terrain compte-tenu de la réduction, voire la suppression, de leurs heures supplémentaires qui serait programmée. Or, nous considérons que la sécurité doit être une priorité. Ce sont les plus faibles qui sont les premières victimes des
délinquants et des criminels. Nous sommes donc, au contraire, en faveur d’un renforcement des moyens et des missions de la police municipale.

 

Groupe des élus du Front National

Jean-Yves Waquet, Danièle Le Gac, Marc Desorces, Laure Lavalette, Amaury Navarranne et Aline Bertrand

Contact : 04 94 36 34 00 (Hôtel de Ville – Avenue de la République – CS 71407 – 83056 Toulon cedex).

 

Contacts