• Français

Jardin Alexandre 1er

Le jardin public était appelé autrefois "Jardin du Roy". Il était occupé par des officiers d'administration de la Marine, et alimentait en fleurs et en fruits les tables de Versailles.

Quelques infos pratiques :

 

Création 1852
Surface (m²) 16 000
Caractéristiques Parc urbain réaménagé
Heures d'ouverture 9h à 19h
Gardien Oui
Aire de jeux Oui
Jeu de boules Non
Parc à chiens Oui

 

Historique du jardin :

 

En 1694, l'Hospice de la Charité acheta l'essentiel du jardin. En 1786, elle en loua une partie à la Marine pour la création d'un jardin botanique.

 

Cependant, vers 1850 la ville s'agrandissait et nécessitait un vrai jardin public, plus propice à la promenade et au farniente.

 

La ville reprit le terrain et l'aménagea en jardin public en 1852, créant deux larges allées bordées de platanes, et un café, dans un chalet de bois.

Le jardin fut appelé Jardin Alexandre 1er en hommage au roi de Yougoslavie qui visita Toulon et fut assassiné à Marseille en 1934.

Un réaménagement en 1989 permit la mise en place du kiosque à musique et l'on réinstalla les grilles autour du jardin.

 

Arbres et végétaux remarquables :

 

Il reste encore de nombreux arbres, témoins du passé botanique du jardin.

 

Le plus remarquable est le Cyprès de Louisiane (Taxodium distichum), situé dans l'emprise de l'hôpital Chalucet, et planté en 1797 par Nicolas Robert. Sa hauteur atteint 33 m, pour une circonférence de 3.3 m.

 

De grands platanes et micocouliers arborent le jardin ainsi que d'autres espèces :

  • marronniers, chênes, buis, troëne du Japon
  • pittosporums développés en arbre

On peut aussi admirer l'arbre éléphant (Phytolacca dïoïca) contre l'avenue Lazare Carnot et l'arbre aux quarante écus (Ginko biloba) originaire de Chine, magnifique en automne.

On y trouve aussi :

  • conifères, pins parasols, cèdres, cyprès
  • palmiers : Phoenix canariensis, Butia capitata, palmier chanvre

 

Animations et équipements

 

Un vestige archéologique attirera votre attention au détour d'une allée du jardin :

 

La porte de l'église Notre Dame de Courtine à Six-Fours, restaurée en 1624 et transportée là en 1876.

 

Elle a été remontée pierre par pierre, et complétée à l'époque par une sculpture d'Hercule.

On peut aussi voir une statue représentant le sculpteur Pierre Puget, (réalisé par Injalbert en 1891), un buste sculpté du poète Jean Aicard et le monument aux morts construit en 1924.

 

C'est un jardin propice à la détente, où il fait bon flâner ; situé en centre ville, il s'agit d'un cadre exceptionnel où l'on découvre un kiosque à musique, un petit bassin d'époque avec des poissons, un canal central avec circulation d'eau et deux aires de jeux pour enfants.